Témoignages

Qui mieux que les organisateurs pour vous parler de l’événement, des raisons qui les ont convaincus de participer et des bénéfices qu’ils en retirent ?

Vous hésitez à vous lancer dans l’organisation d’une animation dans le cadre du Printemps des cimetières ? Découvrez des témoignages d’organisateurs convaincus ci-dessous.

Association Volvic, Histoire et Patrimoine

L’association Volvic, Histoire et Patrimoine organise des visites guidées depuis les débuts du Printemps des cimetières.

Le cimetière actuel de Volvic fut mis en service en 1811. Lorsqu’en 1845 fut instauré le régime des concessions, cela eut comme mérite de lancer la production du monument funéraire partout en France et bien évidemment à Volvic. Une École dite d’Architecture, préparant aux divers métiers de la pierre, avait été créée en 1820 par le Comte de Chabrol, préfet de la Seine et dont le beau-père, Charles Lebrun duc de Plaisir, était enterré au Père Lachaise, dans un tombeau en pierre de Volvic et sculpté à Volvic.

La mise en place du nouveau cimetière a donc coïncidé avec la montée en puissance de toute une génération de praticiens nouvellement formés et dont les chantiers étaient en majorité en face de ce cimetière.

Le caveau de famille était pour les entrepreneurs l’occasion de montrer leur savoir faire, d’autant plus que le Volvicois privilégiait sa dernière demeure à sa demeure tout court et l’on peut donc considérer le cimetière de Volvic comme un catalogue à ciel ouvert. Et comme l’a écrit Yves Connier, ce cimetières est : « une forme de conservatoire de l’art funéraire du XIXe siècle en Basse Auvergne. Les monuments ont été composés d’après les recueils de dessins regroupant les meilleures productions parisiennes (du Père-Lachaise), ou figurant en annexe des petits traités de construction publiés par des architectes. Ces ouvrages ont été soit acquis par les entrepreneurs, soit étudiés ou consultés à l’EDAV[1]. Certains plâtres d’étude des collections de l’école ont d’ailleurs pu également servir de modèle, pour la conception des éléments architecturés, ou des ornements. ». Les acquéreurs d’une concession pouvaient aussi faire leur choix à partir des tombeaux déjà réalisés. Ils pouvaient aussi demander que soient apportées des modifications suivant leurs goûts personnels.

Le Printemps des cimetières a permis à des touristes, à des Volvicois ou à des Auvergnats de découvrir ou redécouvrir la richesse de ce musée de l’art funéraire à ciel ouvert. Tous les styles y sont présents, tous les symboles funéraires y sont déclinés, à chaque nouvelle édition, les participants en repartent enchantés.

[1] Ecole d’Architecture de Volvic

Archives intercommunales de Vichy Communauté

© Cédric Carmié

C’est à la suite d’une visite guidée du cimetière du Père Lachaise, il y a quelques années, qu’est née la conviction qu’un concept similaire pouvait être développé pour nos petits cimetières de province.

À Vichy, pas de Jim Morrison ou d’Oscar Wilde, mais des personnalités, parfois connues et souvent anonymes, qui ont façonné la mémoire collective de la ville. Les archives municipales disposent d’un vivier inépuisable de documents permettant d’évoquer ces destins, ordinaires ou extraordinaires, de faire connaître l’Histoire à travers des histoires…

En 2014, lors des Journées du Patrimoine, la balade commentée organisée par la Ville attire plus de 100 personnes ! Après cette première expérience réussie, la participation au « Printemps des Cimetières », en 2018, a été une évidence.

Après deux éditions, le bilan est largement positif (y compris auprès de nos élus) : 4 visites ayant attiré 35 personnes en moyenne ; 2 visites thématiques proposées (« Les Incontournables » et « Vichy Reine des Villes d’Eaux ») ; une meilleure visibilité, tant des Archives Municipales que des Espaces Verts, qui gèrent le site. Les retours des participants sont très satisfaisants : la valorisation d’un patrimoine méconnu et la sensibilisation à sa sauvegarde sont souvent évoquées…

Les possibilités pour les prochaines éditions : développer d’autres thèmes, faire appel à des artisans marbriers, ou éditer des supports de visite.

Vous êtes organisateur et vous souhaitez également apporter votre témoignage sur votre participation au Printemps des cimetières ? N’hésitez pas à nous contacter !