Foire aux questions

  • Qui peut participer ?

Le Printemps des cimetières est ouvert à tous. Que vous soyez une association, une collectivité, un musée, un office de tourisme, … La participation est gratuite pour les organisateurs.

  • Quelles sont les conditions à remplir ?

En tant qu’organisateur, vous devez obtenir une autorisation écrite de la part de la commune gestionnaire du cimetière concerné. Les animations doivent obligatoirement se dérouler aux dates effectives de l’événement*.

Pour l’édition 2021, il s’agit des 21, 22 et 23 mai 2021.

  • Comment s’inscrire ?

Pour vous inscrire à l’événement, il suffit de remplir le formulaire disponible dans l’onglet « S’inscrire ». Il vous sera demandé vos coordonnées, des informations sur le cimetière que vous souhaitez faire découvrir et la description des animations proposées (photo, horaires, …).

*Le Printemps des cimetières est un nom déposé à l’INPI. Il ne peut pas être utilisé pour des animations se tenant en dehors des dates officielles de l’événement et sans l’accord de Patrimoine Aurhalpin, qui en détient les droits.

    • Quels types d’animations organiser ?

Vous pouvez organiser tout type d’animation, dans le respect du lieu et en veillant à la bonne cohabitation entre les familles venues se recueillir et les visiteurs.

Les animations peuvent se tenir dans les cimetières mais aussi en dehors (notamment pour les expositions, les conférences, …). Les cimetières ne sont cependant pas les seuls endroits où peut s’observer le patrimoine funéraire : il peut s’agir de nécropoles antiques, d’églises, d’anciens sites funéraires, de monuments privés…

Les animations peuvent prendre la forme :

  • de visites guidées d’un cimetière ou de plusieurs, sous la forme d’un parcours
  • de démonstrations de savoir-faire (taille de pierre, ferronnerie, vitrail, …) par des artisans professionnels ;
  • de visites théâtralisées, faisant revivre des personnages enterrés dans le cimetière ;
  • d’expositions ;
  • de conférences ;
  • de lectures (textes, poésie, …) ;
  • de jeux de piste ou d’enquête, avec un livret ou accompagné d’un guide ;
  • de balades urbaines, à la recherche d’anciens cimetières.

Exemple d’animations organisées lors des précédentes éditions :

  • La commune de Saint-Sorlin-de-Morestel (Isère) est engagée dans une démarche « zéro phytosanitaire » et a décidé, avec le SICTOM, de proposer des animations sur ce thème. Au programme : démonstration de désherbage mécanique, présentation des plantes rustiques et durables, stand sur le compostage et visite guidée du cimetière.

  • La Ville de Rennes a organisé en 2019 une visite théâtralisée, intitulée : « GWEZEN » par la Compagnie VIA CANE. Ce spectacle déclinait différents contes au gré des arbres évoqués, aux sons de la harpe et des flûtes. Conte du chêne, du bouleau, du noyer entre autres, reliant le fil du passé à nos jours, les disparus aux vivants.

  • L’association Sauvegarde et Embellissement de Lyon a organisé en 2019 une balade «Sur les traces des cimetières dans Lyon avant le Révolution». Celle-ci proposait une déambulation dans Lyon en passant par plusieurs lieux d’inhumations existants à Lyon sous l’ancien Régime et disparus aujourd’hui.

Pour réaliser ces animations, les organisateurs peuvent naturellement faire appel à des guides ou à des comédiens professionnels, à leurs frais.

    • Quels thèmes aborder ?

L’édition 2021 a pour thème : « L’Histoire et les histoires de nos cimetières ». Découvrez l’histoire de France et de votre commune à travers les tombes de personnages qui y reposent et apprenez-en davantage sur l’évolution des nécropoles et des cimetières à travers les âges et la législation.

Il n’est pas obligatoire de suivre le thème défini.

De nombreux sujets peuvent être abordés à l’occasion du Printemps des cimetières :

  • l’histoire de la commune, ou plus largement du territoire, se raconte souvent à travers les sépultures de son cimetière, que ce soit celles de personnages illustres ou d’inconnus ;
  • l’art funéraire a beaucoup évolué au fil des époques et a souvent suivi les modes architecturales, tel que le baroque, le néo-classique ou encore le style art déco ;
  • les monuments funéraires sont les témoins du savoir-faire d’artisans locaux variés : sculpteurs, graveurs, céramistes, ferronniers, marbriers, … ;
  • les rites funéraires, en fonction des cultes mais aussi des époques, peuvent être bien différents et sont souvent mal connus ;
  • la faune élit souvent domicile dans les cimetières, qui sont des réserves insoupçonnées de biodiversité ;
  • la flore tient une grande place dans les cimetières, et chaque plante ou fleur à une signification et une histoire ;
  • l’archéologie funéraire permet d’aborder les rites anciens et l’histoire passée de la commune et du territoire ;
  • l’écologie s’installe de plus en plus dans les cimetières avec notamment la démarche «zéro-phytosanitaire» ou le compostage des déchets.

Cette liste n’est pas exhaustive et aucun sujet n’est rédhibitoire, tant que celui-ci se rapporte aux cimetières ou aux nécropoles.

    • Comment présenter l’événement ?

Le fait de proposer des animations dans les cimetières peut parfois être déroutant pour le grand public. Il faut tout d’abord rappeler que les animations se font dans le respect du lieu et que les sujets abordés sont toujours en rapport avec celui-ci.
Tout comme dans un musée, une église ou un château, en visitant un cimetière on en apprend davantage sur l’histoire de sa commune et de ses personnages marquants, sur l’histoire de l’art, la société, l’artisanat, l’architecture, les traditions populaires, …
Le but est également de ramener les vivants dans les cimetières qui sont trop souvent vides et victimes de dégradations.

    • Avec quels outils communiquer ?

Patrimoine Aurhalpin prend en charge la communication de l’événement :

  • en réalisant des documents de communication (flyer et affiche) et en mettant en place une charte graphique propre au Printemps des cimetières ;
  • en créant une carte interactive où figurent toutes les animations des participants ;
  • en animant les réseaux sociaux dédiés au Printemps des cimetières (n’oubliez pas de nous taguer dans vos publications) ;
  • en diffusant des communiqués de presse.

Sur un espace dédié de ce site internet, chaque organisateur a accès au kit de communication de l’événement comprenant : une affiche générale personnalisable, le flyer, le logo de Patrimoine Aurhalpin, le logo du Printemps des cimetières et la charte graphique.

Il revient ensuite aux organisateurs de diffuser l’information sur leur territoire via les documents de communication mis à leur disposition ou en créant des documents répondant à notre charte graphique. Il est important d’informer l’office de tourisme de votre territoire afin d’apparaître dans leur agenda et de bénéficier de leur audience.

Patrimoine Aurhalpin est le coordinateur de l’événement : nous gérons son organisation (choix des dates, du thème, réception des inscriptions, …), nous conduisons les partenariats et mécénats, nous créons les visuels et les documents de communication, nous accompagnons les organisateurs, …

Vous ne trouvez pas la réponse à votre question ?
N’hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Facebook
Twitter
Instagram